DUR DUR d'être un papa !


C'est marrant, mais on parle souvent des mamans, de leurs réactions, de la façons dont elles éduquent leurs enfants, et leurs ressentis. Bah moi, j'avais envie aujourd'hui de connaître ceux d'un papa, et d'avoir son point de vu sur sa manière d'éduquer et de s'occuper de son bébé. ! Du coup, j'ai demandé à mon chéri s'il voulait bien jouer le jeu, avec dictaphone et tout et sa réponse a été plutôt cool, puisqu'il a dit oui !

1.2.3, c'est parti Papa !

Comment as-tu réagis quand tu as appris que tu allais être père ? 
Déjà je l'ai appris par sms. Je ne regardais pas mon téléphone parce que j'étais au travail et une de mes collègues m'a dit que ma copine la harcelait en lui demandant de me dire de regarder mes sms.
Au final, j'en avais peut-être 10, me demandant de la rappeler le plus rapidement possible... 10 textos envoyés en mois de 3 minutes, évidemment.
Bref, j'ai été surpris au début, parce que je m'y attendais pas. Je le cherchais, mais pas nécessairement tout de suite. Je ne pensais pas que ça allait marcher du premier coup. *rire*
J'ai aussi été content, bien évidemment. J'avais envie de courir partout en fait. C'était un état de joie, ouais. (Gabriel : Papa, un bonhomme de neige ?)

Qu'est-ce que tu as ressenti quand tu as vu ton enfant la première fois lors de l'échographie ?
Ca donne envie de pleurer quand tu le vois la première fois, parce que ça se concrêtise dans ton esprit, que ça arrive, que tu vas avoir un bébé. Ca rend impatient aussi au final. Je pense qu'il y a un peu de stress. Tu te dis " Ah oui, merde en fait, je vais vraiment être papa ! "

Et quand tu l'as vu la première fois en vrai ? 
Total effondrement. *rire* Toute l'attente retombe, et tu te te mets à pleurer parce que t'es heureux surtout. T'as juste envie de rester toute la journée à côté. C'est vraiment l'aspect cocon les premiers temps. Tu veux l'avoir tout le temps sur toi. T'as pas envie de le laisser les premiers jours.
Parce qu'après oui ? 
Ah bah oui, maintenant, tout le temps ahha ! *rire* (Gabriel : Papa, un bonhomme de neige ?)

Comment gères-tu le rôle de père au quotidien ? 
C'est vague comme question... C'est compliqué quand même certains jours. Entre savoir quoi faire, comment faire pour pas faire mal avec lui. Je communique avec mon enfant, même si c'est sûr c'est pas mon fort ( on me le reproche assez souvent ). Le fait de passer du temps avec lui, jouer, lui apprendre des choses, ça l'aide à grandir et je suis là pour ça. Quand il souffre, il faut surtout rester calme, pas le choix afin de pas l'effrayer, et même quand il m'énerve au plus au point, je sais qu'il vaut mieux que je parte en cacahuète tout seul dans mon coin plutôt que m'en prendre à lui ou aux autres.
Donne 5 adjectifs qui catégorisent ton enfant. 
Bon, il est quand même mignon ( Gabriel : Regarde papa, c'est un pokemon ! ), et il est marrant. Il est pénible aussi *rire*. Il est intelligent ! Eeeet, je dois avouer qu'il est quand même pas mal énergique, très énergique... Trop énergique. ( Il est aussi tordu, et têtu... Comme sa mère... ) 

Maintenant, donne moi 5 adjectifs qui te caractérisent toi en tant que père. 
Pas patient. Peut-être trop strict parfois, amoureux de son petit bébé ( "-Tu m'aimes Gabriel ?" "-Non" "-Bon, on va couper ça hein...". ), perdu souvent, et heureux surtout.

Comment vas-tu gérer la fameuse question sur " Comment on fait les bébés ? "? 
Demande à ta mère ? *rire* Après, non, au début je pense que ce serait des explications basiques, vraiment très très vagues. Il faut qu'un papa et une maman soient amoureux et qu'ils se fassent des bisous quoi. Et après, au fur et à mesure de l'âge un peu plus de détails je suppose.
Quelle est la plus grosse bêtise que Gabriel ai fait avec toi ? 
Je dirais, la première fois où il m'a regardé dans les yeux et qu'il a dit " canard " mais en version vulgaire... ( Genre, connard hm....). Intérieurement, tu vrilles, parce que tu te dis que tu vas finir par le tuer ahha !
Quel est le conseil que tu pourrais donner à un futur père ? 
Ecouter ce que disent les autres mais éduquer son enfant à sa manière, tout en prenant les conseils (des bonnes personnes) qu'on te donne. Et surtout, parler. Parler avec son enfant, sa ou son conjoint, afin que la discussion soit toujours omniprésente. 

Merci d'avoir répondu à mes questions chéri ! 
De rien, je t'aime.

Et voilà, mesdames, messieurs. C'est ainsi que se termine ce billet humeur/interview. Si vous avez envie d'ajouter des choses pour aider de futurs papas, faîtes le ! Ca ne peut qu'être bénéfique !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram