Y'a pas d'sous-métier, ma fille !


J'ai eu une enfance très partagée. D'un côté ma famille maternelle, qui a du se battre pour réussir à survivre en tenant une ferme, et de l'autre ma famille paternelle qui a toujours eu pas mal d'argent, en tant que directrice d'entreprise et autre connerie.
Je ne dis pas que l'un ou l'autre a plus d’intérêt ou plus de mérite.

Ce que je déplore en revanche c'est ce que ma grand-mère paternelle (Appelons la... Thérèse) m'a dit quand j'ai eu 10 ans: "-Tu veux finir comme ton autre mamie (On va l'appeler Jeanne) ? A laver le cul des vieux et à faire les ménages pour compléter le salaire de son mari ? "

Heu... PARDON ? A quel moment, quand qui plus est, t'es instit dans une école primaire, tu sors des trucs pareils ? Et surtout, avec ces mots là ? Pédagogue la mamie, oui oui...

Du haut de ma dizaine d'années, quand j'ai vu ma mamie Jeanne, et que je lui ai expliqué en larmes ce qu'on m'avait dit à son sujet, elle a prit mon menton dans ses mains et elle m'a dit, du ton le plus doux possible pour calmer mes pleurs d'enfants : "-Tu sais ma chérie, moi je n'ai pas eu l'occasion de faire des études, puis à mon époque, une femme qui travaillait dans la campagne, c'était pas forcément bien vu. Alors un jour, j'ai regardé ta grand-maman, la mère de ton papy, puis je lui ai dit que j'allais participer aux factures du foyer. Alalalah, si tu avais vu sa tête ! Alors, tu sais, oui je fais pas le plus beau métier du monde, et oui je m'occupe de personnes âgées, mais ça m'empêche pas de t'aimer moins parce que j'ai moins d'argent, ou de t'aimer plus parce que je me tue au travail. Rappelle toi de ça ma chérie, il n'y a pas de sous-métier. Quoi que les gens en disent."

Cette façon qu'a eu de m'expliquer ma grand-mère Jeanne, cette manière gentille et surtout son manque de colère envers Thérèse me marqueront à jamais. Et pour en revenir au sujet de cet article, je le maintiens, il n'y a pas de sous-métier. Quand j'entends des personnes dire qu'elles ne voudraient pour rien au monde finir éboueur, ou encore femme de ménage, parce que franchement, c'est tellement mieux d'être esthéticienne chez Yves Rocher ou encore PDG de Pétasse et BCBG, ça me fait sortir les rotules de mes genoux. Pareil quand j'entends une maman dire à son fils qu'il finira comme la serveuse s'il ne travaille pas à l'école.

Vous croyez que tout le monde fait ces métiers là par dépit ? Mais mes bons monsieurs, mes bonnes dames, c'est qu'il en faut des gens qui ramassent derrière vos fesses. Toutes les conneries que vous jetez par terre, tout le repassage que vous ne voulez pas faire, toute la vaisselle que vous n'êtes pas "dignes" de laver... Heureusement que des personnes sont là pour ça, et heureusement qu'elles sont payées pour le faire. Je dirais même, heureusement que certaines AIMENT faire ce genre de boulot !

Un serveur
Un homme de ménage
Un éboueur
Une aide à la personne
 Une prostituée
Un flic
Une instutrice
Un directeur d'école. 

MESDAMES,MESSIEURS. VOTRE ATTENTION. 
TOUT CES GENS SONT EGAUX. 
(Merci de le noter dans un coin de votre cerveau.)

4 commentaires

  1. Ton article me marque énormément, bon tout d'abord ma grand mère s'appelle vraiment Jeanne et elle aurait pu me sortir ce même type de discours!

    J'ai déjà vu une connaissance a qui s'est déjà arrivé de critiquer ceux qui travaille au Mcdo, j'ai trouvé ça révoltant! Il n'y a pas de sous-métiers, et je pense que les parents qui éduquent leurs enfants par du "fais ça sinon tu deviendras comme lui" seront dans une optique antipathique, à rabaisser les autres sans cesse!

    Je viens de découvrir ton blog et j'adore vraiment tes articles, bonne continuation :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma grand mère s'appelle Jeanine haha ! Mais je suis d'accord avec toi. Mes enfants feront ce qu'ils voudront !

      Supprimer